Liés

Chapitre 2 : Rencontre prédestiné

Ils se regardérent pour ce qui semblait une éternité jusqu'à que le petit stand de Erza tombe en provoquant un bruit sourd.

Erza se dirigea vers son stand paniqué à l'idée d'avoir perdu la carte de Lucy heureusement pour elle le trouva rapidement.

Mais son stand était cassé et ses gâteaux sur le sol. Elle lâcha un grop soupir.

" C'est pas vrai moi qui
avais tant besoin de ce stand" dit Erza

" Je suis désolé je n'ai pas fait attention à la où je marchait mais ce stand ne valais que 10 ¤ je peux facilement le repayé" expliqua Jellal d'un ton neutre.

Erza se leva brusquement et le regarda dans les yeux avec colére. Tellement son regard était perçant que Jellal fut intimidé.

" Ça ne vaut que 10 ¤ et
alors ?! Vous n'imaginez pas tous les sacrifices que j'ai du faire pour l'avoir ! " cria Erza

" Arrêter de crier ce stand est tout cassé il ne sert plus à rien de toute façon. " souligna Jellal lui aussi en montant la voix.

" Peux être parce que tout le monde n'est pas riche comme vous. Il y a des gens qui ne se repose pas sur la fortune familiale il y a des gens qui travaillent jour et nuit et qui gagnent une misére. Fernandez !"
Hurla Erza

Jellal était certes énervé
par cette fille qu'il ne connaissait pas mais il ne pouvait détacher ses yeux de son beau visage. Ses yeux bruns , ses lévres pulpeuses. Elle ressemblait à un ange. Il n'avait jamais vu une fille autant belle. Et elle ne portait même pas de maquillage.

Mais il fut surpris qu'elle connaissait son nom alors il lui demanda :

"Comment connais tu mon nom ?"

" Tu es le fils d'un riche entrepreneur alors oui je connais ton nom." lui souligna t'elle.

"C'est vrai , mais puisque tu connais mon nom , dis moi le tien." lui dit Jellal

Erza répondit violemment : : " Non ! "


" Pourquoi ?" chuchota Jellal amusé

Erza n'en pouvait plus elle prit son sac et s'apprêta à partir. Mais la feuille de Lucy tomba sur le sol et avant que Erza ne puisse la prendre Jellal la saisit et lut à haute voix :

" Commande la part de Lucy pour le bal de Fairy Tail. Numéro :
06 32 98 54 87.
Ne pas perdre se papier Erza !!" Jellal sourit au dernier mot de cette note.

" Rends le moi Fernandez ! " grogna Erza

"D'accord , ERZA" souligna Jellal

Elle allait répliquait mais son téléphone sonna.

Wendy :- 'Salut'

Erza :- 'Ma princesse pourquoi tu m'appele ?'

Wendy :- 'Un méchant monsieur est rentré dans la boulangerie et ne veut pas sortir et Kagura m'as dit de te le dire.'

Erza :- 'Écoute vous allez renter dans la maison et vous enfermé, j'arrive dans quelques minutes.Ok?'

Wendy :- 'D'accord à tout à l'heure ! Je t'aime.'

Erza :- 'Moi aussi je t'aime à tout à l'heure.'

Elle racrocha , son expression était tendu , ses sourcils étaient froncés , ses yeux plissés.

" Erza ça va ton expression a changé il y'a un problème ?! " dit un Jellal inquiet

" Rien que ton argent pourrait résoudre. Adieu."
sa voix froide et son ton sec révèle la nervosité d'Erza qui partit en courant laissant un Jellal perplexe.

" J'espère que tout ira bien pour toi " chochota Jellal avant de poursuivre sa route.



Dans un bar deux personnes buvaient comme des fous en riant de leur vie de misère.

Cana et Lyon Fullbuster.
Ils étaient de grand ami depuis la mort de Cornelia , la mère de Cana. Ils se soûler pleurant et riant de leur malheur. Tout les deux avaient ce vide, ce maudit vide qui même avec les années et la au fond la gorge et ne te laisse même pas respiré.

C'est de vivre sans sa mère , sans la femme qui t'as mis au monde et qui t'aimera éternellement et à jamais être morte.

"La vie , ma Cana est dégueulasse et moche" dit Lyon à moitié ivre

" Oui tu as raison , un jour tu es au paradis et le lendemain en enfer , c'est comme mourir à petit feu et chaque jour se demander si vivre sert à quelque chose..." souligna Cana.

À ce moment-là , Grey rentra dans le bar et dit :

" Je suis venu te chercher Lyon"

Lyon se leva un verre à la main et titubant et hurla :

" Que me veux tu hein me ramener à la maison et faire semblant d'être heureux. Voilà ta façon de de cacher la vérité. Je vais te la dire moi la vérité , je te méprise car avant que tu arrives j'étais heureux avec mes parents , on était une belle famille jusqu'à tu NAISSE ! JUSQU'À QUAND MAUDIT JOUR OU TU ES NAIT ET QUE MA MÈRE A DONNER SA VIE POUR TE METTRE AU MONDE. ET À PARTIR DE CE JOUR MA VIE EST DEVENU UN ENFER ! MA MÈRE EST MORTE , MON PÈRE C'EST REFUGIÉ DANS LE TRAVAIL POUR OUBLIÉ MA MÈRE ET J'AI DU VIVRE AVEC TOI TOUTE SES ANNÉES ! JE TE HAÏS A UN POINT QUE TU N'IMMAGINE PAS ! ESPERE QUE TU VAS CREVER COMME LE SALE CHIEN QUE TU ES !"

Après ces mots , toute la salle regarder la scène avec compassion.

Lyon lui c'était effondré au sol entrain de verser toutes les larmes au son corps.

Pendant que Cana l'avais pris dans les bras pour le consoler.

" Grey je vais prendre Lyon mieux vaut m'attendre dans la voiture " chuchota une femme , de la quarantaine avec de longs cheveux noirs et des yeux bleux.

" Oui, c'est sûrement mieux je suis la dernière personne que mon frère veut voir , prend soin de lui, Mika " répondit Grey la voix triste et sa frange couvrant ses yeux.

" Grey..." appela Mika

Grey s'en alla sous la pluie qui commençait à tomber.

" C'est vrai ça , je suis le meurtrier de ma mére."



Chez Les Hertifilia

" Lucy tu es sur de ton plan à moi il..." dit Reby dans un pyjama en soie léopard passepoil contrastant.

"Mais non il est parfait ! Natsu va tomber sous mon charme et nous allons nous marier !" S'exclama Lucy des étoiles dans les yeux

Reby sourit et répliqua :

" Bon tu ne m'as pas fait venir ici pour ça..."

"Bien sur que non je voulais passer une soirée entre filles." souligna Lucy

"ok" répliqua Reby
Elles rirerent aux éclats.

" Alors de quoi va tu parler la semaine prochaine dans ton article ?" demanda Lucy

" Je vais écrire sur le match tant attendu de volley de Fairy Tail contre Quattro Cerberos." dit Reby

" Je suis sur qu'ils vont gagner ! Mais ce qui m'inquiète c'est Phamtom Lord." chuchota Lucy apeuré

" Rien ne nous arrivera, quelqun veille sur nous." assura Reby

Lucy sourit mais ne put se débarrasser de ce sentiment d'inquiétude.

Elle le savait quelconque chose se préparer dans l'ombre.




Dans un immeuble abandonné , 5 personnes discutaient sur leurs plan de guerre.
Gajil riait aux éclats demain soir allait être une grande étape dans leur plan pour détruire Fairy Tail.
Aux portes de l'enfer , Phamtome Lord préparaient la chute de Fairy Tail.




Erza ouvra la porte de sa boulangerie révélant un homme mince de taille moyenne avec des cheveux hérissés pourpre, qui couvrent son front. Il avait les yeux violets. Vêtu de vêtements sombres.

Des qu'il vu Erza il se lécha les lèvres et hurla :

"Mon amour je suis venu te voir"

" Écoute moi bien Cobra, je ne ressens rien pour toi et je n'ai jamais rien ressenti. Alors sors de cette boulangerie et ne remet plus jamais un pied ici !" expliqua Erza avec un ton sec.

"Erza tu es si méchante avec moi." dit Cobra amusé.

"Sors d'ici" répondit Erza

" Tu me fais pitié tu crois que cette boulangerie de permettra de vivre correctement. Quand je te regarde je dirai que si tu devenait prostitué , tu gagnerai tout l'argent que tu veux. Tu es très belle , mince et tu as des gros atous que ce sois devant ou derrière si tu voix ce que je veux dire " chochota Cobra en se rapprochant d'elle. Le corps était face l'un à l'autre.

"Je ne suis pas une pute et ce que je fais dans la vie ne te regarde pas."

"Mais moi je veux bien être ton premier client, si juste tu me laisserai passer une nuit avec toi, jamais de ta vie tu ne le regretterai pas..."

" Ah oui , mais dis moi qu'es ce que tu vas me faire, me planter ce petit cornichon que tu as entre les jambes laisse moi rire."

"Salope"

"Adieu Erick"

Après avoir entendu les derniers mots d'Erza , Cobra lança un coup de poing dans la figure de Erza qui intercepta avec la paume de sa main.

Elle prononça ses quelques mots :

"Dégage , avant que ça déraille !"

Cobra marmona : " Tu as de la chance je ne frappe pas les femmes, Titania !"

Il s'en alla sous la pluie qui se déchaîné.

Erza soupira. Tout à coup Wendy ouvra la porte et se jeta sur Erza.

" Tu vas bien ?" pleura Wendy.

Erza hocha la tête et chochota :

" Rien ne me sépara de toi."

Wendy sourit.



Jellal ouvra la porte de chez lui tremper. Il se dirigea vers sa chambre mais fut interrompu par un majordome qui l'interpella :
" Monsieur Fernandez, votre petite amie, est dans le séjour. "

Jellal soupira , il voulait se reposer. Mais il n'allait pas la planter là.

À contre coeur, il se dirigea dans le séjour.
Ultear était assis là dans une Warehouse - robe patineuse mi-longue en dentelle. Son expression était vide ce qui n'échappa à Jellal.

"Ça va ?" questionna Jellal
Elle se jeta dans les bras de Jellal en pleurant.

"Il y a dix ans ce jour même , Meldy à eu sa première coupe d'arts plastiques. Et je sais cela fait deux ans qu'elle est... Mais je n'arrive pas à l'oublier" pleura Ultear.
Jellal en entendant le prénom enroula ses bras autour d'elle.

"Ne pleure pas je ne veux pas te voir pleurer et elle non plus ne voudrai pas. Et c'était ta soeur c'est normal que tu n'arrive pas à l'oublier même moi je ne l'oublierai jamais." réconforta Jellal.

"Merci... D'être là sans toi.." renifla Ultear.

"Allez ce soir , viens manger à la maison, ma chérie. Ok ?!" questionna Jellal.

Elle hocha la tête signe d'acquisement. Il sourit.

Tout à coup, un homme aux cheveux bleux foncés et aux yeux noirs habillé dans un smoking de luxe.

"Alors les jeunes comment ça va ?!" hurla l'homme.

"Bien papa d'ailleurs je..." Dit Jellal mais fut interrompu le majordome qui hurla :

"Monsieur Michel Fernandez , un homme qui refuse de décliné son identité et devant la porte et et veut vous voir !"

"Merci Macao de m'avoir prévenu fait le entrer dans le séjour et laisser moi discuter seul avec lui." répondit Michel extrêmement calme.

Jellal monta dans sa chambre avec Ultear.

Un homme entra , il était grand et mince avec de longs cheveux raides et noirs/violets, descendant jusqu'aux épaules et a une moustache fine ainsi que des yeux verts. Il portait un costume sombre.

"Alors José où sont passés tes manières et tu refuse de dire qui tu es ?!" demanda rethoriquement Michel.

"Tes employés sont grossiers , voilà tout , mais l'affaire dont je veux te parler est importante et cela finirai mal si quelqu'un nous entendait" souligna José.

"Allons dans mon bureau." suggéra Michel.



Luxus était sur le toit de sa petite maison regardant le soleil se couchait. Il soupia lourdement jusqu'à il sentit une main sur son épaule gauche.

C'était celle d'une femme aux cheveux et aux yeux blonds. Elle ressemble à Luxus et avait la même cicatrice qu'il avait.

"Mon amour , ton grand père m'a appelé pour dire que tu continuais à mal te comporter." chuchota la mère de Luxus.

"..."

"Écoute mon chéri, répond moi , parle moi je ne sais pas. Je sais je t'ai menti sur ton père mais je suis désolée." à plaidé la femme.

Luxus se leva sans lui adresser un mot ni même un regard. Il descendit du toit laissant sa mère pleurait les de chaudes larmes.



Erza était assise sur une chaise quand la porte de sa boulangerie c'est ouverts révélant une femme de l'âge de Erza.

Elle avait de longs cheveux ondulés et blancs avec de yeux bleux. Elle portait un mini short gris et un débardeur blanc dévoilant un peu sa poitrine.

"Salut , Mira." s'exclama Erza.

"Salut, Erza je voudrais une tarte aux pommes." chuchota Mira.

"Ok." fut la brève réponse.

En deux minutes, Erza revint avec la tarte emballé et avec un billet de 5 ¤.

"Tiens et cette tarte je te l'offre." sourit Erza.

"Je..Merci..." pleura Mira.

"Il vous reste combien a payé ?!" questionna Erza.

"10 000 ¤ , une somme gigantesque que je ne suis pas prêt rembourser. Mais pendant ce temps, l'homme à qui on doit de l'argent m'oblige moi et ma s½ur à nous prostituer et mon frère devient son vendeur de drogue. Si tu savais chaque soir, je dois faire l'amour à des hommes que je ne connais même pas et le pire c'est que ma petite s½ur aussi et mon frère lui est maintenant un homme illégal. Tout ça parce que mes parents ont quitter son bar en lui volant de l'argent et c'est à nous de payer pour leur faute parfois je préfère mourir que de vivre dans la honte, la tristesse et la douleur. J'en peu plus , ça fait 4 ans que ça dure." s'effondra Mira.

Erza la prit dans les bras et dit :

" Écoute moi tu dois rester forte pour eux et pour toi et moi je vais t'aider comme depuis 4 ans et un jour toi et les Strauss seront libérés. "

"Merci je dois y aller ou le patron va croire que je le suis enfui. Mais merci Erza de toute mon âme merci." remercie Mira.

"Ne t'inquiète pas on s'en sortira, À plus tard." dit Erza

Mira s'en alla et Kagura rentra dans la boulangerie.

"Erza ça va ?!" questionna Kagura.

"Oui d'ailleurs Lucy Heartifilia m'as demandé une commande de gâteaux !" s'exclama Erza

"La fille de l'écrivaine ?!"

"Oui"

"C'est une blague ?"

"Non enfaite..."



José et Michel étaient assis dans le bureau.

"Alors qu'est ce qu'il y a, vous n'arrivais pas à enlever une gamine." indigné Michel

"Écoutez , Michel je compte me débarrasser de Fairy Tail." expliqua José.

"Ne faites pas de mal à mon fils est clair. Ou sinon je vous détruits." menaça Michel.

"Ne me menacer pas car je connais beaucoup de chose sur vous comme que vous avez assasiner votre femme , que vous avez ordonné la chute de l'avion dans lequel se trouvait Layla Heartifila ainsi que 1856 personnes innocentes ou alors ce que vous avez fait à la famille Berlison." admis José.

"Mais nous sommes intelligents donc je pense qu'il n'y aura pas de complications. " termina José.

"Je suppose... José mais demain soir je veux Lucy."




Alors pourquoi Michel veut enlever Lucy ?! Qui est vraiment Michel ?! Phantom Lord va t'il attaquer ?! Que vas t'il se passer demain soir ? Qui sont les Berlison ? La suite dans le chapitre 3 «Déclaration de guerre »

Tags : #Jerza

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.43.96) if someone makes a complaint.

Report abuse